NE LAISSEZ PAS LES MULTINATIONALES DE L'AGROCHIMIE DÉCIMER LES BOURDONS ET LES ABEILLES SAUVAGES
EXIGEONS DES TESTS QUI MESURENT RÉELLEMENT LA TOXICITÉ DES PESTICIDES AVANT QU’ILS NE SOIENT RÉPANDUS PAR MILLIONS DE TONNES DANS L’ENVIRONNEMENT.


45,6 % des espèces de bourdons et 36,8 % des espèces d’abeilles solitaires sont en déclin en Europe, principalement à cause de la contamination de leur habitat, des pollens, des sols et des eaux, par des pesticides toxiques pour eux. Ces pollinisateurs sauvages souvent méconnus sont de précieux  butineurs des cultures, notamment de fruits et légumes, dont ils assurent la reproduction et améliorent le rendement. 

Il est urgent et indispensable d’enrayer leur disparition, car elle mettrait dangereusement en péril la sécurité alimentaire de toute la population. Elle précipiterait également l’extinction d’un grand nombre d’espèces d’oiseaux, de poissons, de petits et grands mammifères, qu’ils nourrissent de façon directe ou indirecte.

Pourtant, sous l’influence de l’industrie agrochimique, la Commission européenne pourrait maintenir, pour de longues années encore, la mise sur le marché de pesticides qui leur sont toxiques, en adoptant des procédures d’évaluation des risques qui ignorent volontairement une partie de l’impact de ces substances sur les populations sauvages de bourdons et d’abeilles solitaires.

Il est notamment question de ne pas inscrire d’objectif de protection chiffré, ce qui revient à laisser l’industrie choisir à son bon vouloir le seuil à partir duquel le pesticide qu’elle cherche à faire autoriser dans l’UE est réputé trop toxique pour être répandu dans la nature !

PÉTITION À LA COMMISSION EUROPÉENNE
AUX DÉPUTÉ.E.S EUROPÉEN.NE.S
ET AUX ÉTATS MEMBRES DE L'UNION EUROPÉENNE

En soutien aux démarches institutionnelles menées par POLLINIS pour garantir un bon niveau de protection contre les pesticides pour les bourdons et les abeilles solitaires


Nous, citoyens européens, exigeons une protection renforcée de ces insectes pollinisateurs indispensables, face aux substances chimiques qui contaminent leur habitat et les déciment à des niveaux ne permettant pas une reconstitution naturelle de leurs populations.

Nous demandons instamment à nos représentants nationaux et européens d’adopter l’approche la plus protectrice en matière d’évaluation des risques des pesticides, telle que recommandée par l’association POLLINIS et ses partenaires européens. Nous demandons également que soit rendue publique l'intégralité des votes et des délibérations, afin que les citoyens puissent démocratiquement juger des actions menées par leurs dirigeants pour enrayer l’extinction des pollinisateurs et de la diversité biologique qui en dépend.
 

#TestsPesticides

JE SIGNE LA PÉTITION

    Si vous n'êtes pas , cliquez ici